Toutes les Vérités > Accouchement sous X : qu’en pensent les nés sous X ?

Accouchement sous X : qu’en pensent les nés sous X ?

Thème : Société
Publiée le 22/11/2012 |
9004 | 4

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Photo de la Vérité
les nés sous X, trop souvent contraints au silence, s’expriment sur une loi dont ils demandent l’abrogation. Quand seront-ils enfin écoutés?
Les pouvoirs publics qui prétendent protéger les gens « comme nous » et les défenseurs de l’accouchement sous x n’ont de cesse de mettre en avant les immenses avantages d’une loi ignoble, mise en place sous le régime de Vichy en 1941.

Depuis plus de soixante-dix ans, et malgré de timides avancées, cette loi perdure...

Et continue même à être farouchement défendue par des personnes très fières d’appartenir à « l’élite bien-pensante ».

Persuadés de détenir à eux seuls l’intime conviction et la vérité absolue sur le bien-fondé de cette loi, certains politiciens, journalistes et (beaucoup plus grave......) psychiatres et/ou psychologues, s’obstinent envers et contre tout souci d’éthique à la faire perdurer.
Du très haut sommet de leur fonction respectable, ils persuadent que leur rassurante position et leurs hautes études suffisent à lui attribuer toute légitimité.
Mais qu’ont-ils réellement compris, ceux qui ne sont pas CONCERNES ?

Aujourd’hui, nous, membres de l’association des « x en colère », nous voulons enfin être entendus et demandons l’abrogation pure et simple de cette loi :

 
- Parce-que nous sommes concernés et victimes de cette loi, votée par des adultes d’un autre siècle, et qui occulte totalement nos droits d’enfant.
 
- Parce-que, au nom de la sacro-sainte « liberté, égalité, fraternité », nous demandons l’égalité des droits face à la santé, et par conséquent, l’accès libre à nos origines génétiques.
 
- Parce-que la connaissance de sa filiation est un droit fondamental.
 
-Parce-que, vivre sans connaître les soubassements de son histoire est une souffrance intolérable, niée par cette loi monstrueuse.
 
- Parce-que, rien ni personne ne devrait avoir le droit de s’opposer à l’ouverture d’un dossier quand un né sous x demande à y avoir accès.
 
- Parce-que, n’en déplaise à nos détracteurs, le fait de retrouver sa mère de naissance n’entame en rien les liens profonds que l’on a créés avec ses parents adoptifs. Au contraire, il ne peut que les sublimer.
- Parce-que plus jamais, une maman en détresse ne doit être encouragée, voire même forcée à signer des papiers d’abandon dont elle ne réalise pas tous les tenants et les aboutissants.
 
- Parce-que personne n’a la légitimité de décider de séparer pour toujours une mère de son enfant.
 
- Parce-que nous ne voulons plus être des arbres sans racine.
 
- Parce-que nos droits d’enfant sont odieusement bafoués !

Le 20 novembre 1989, le Comité International des droits de l’Enfant a pourtant proclamé (entre autres) «sa foi pour les droits fondamentaux de l’être humain et a résolu « d’instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande ».
 
-Article 6 « les Etats partie assurent dans toute la mesure possible la survie et le développement de l’enfant »
Pourquoi un né sous X ne bénéficie-t-il pas de ces mêmes droits ? Comment fait un né sous X qui souffre d’une maladie génétique pour se soigner puisqu’on lui refuse l’ouverture de son dossier ? Comment peut-on prétendre à un développement optimal de l’enfant quand celui-ci n’a pas accès à ses origines personnelles ? Pourquoi n’aurait-on pas le droit de mettre, au moins un prénom, sur celle qui nous a mis au monde ? Pourquoi n’aurait-on pas le droit de « savoir » ce qui s’est passé ? Pourquoi n’aurions-nous pas droit à notre « traçabilité » nous aussi ?
 
-Article 8 « si un enfant est illégalement privé des éléments constitutifs de son identité ou certains d’entre eux, les Etats partie doivent lui accorder une assistance et une protection appropriée pour que son identité soit rétablie aussi rapidement que possible »
Comment une loi peut- elle « légalement » priver un enfant des éléments constitutifs de son identité ? Comment ose-ton parler de « légalité » quand une loi comme celle-ci a été instaurée et perdure sans que jamais la voix, NOTRE voix n’a été écoutée ou pris en compte ? Pourquoi notre avis est-il sans cesse méprisé ? Pourquoi sommes-nous considérés comme d’éternels mineurs ?
 
-Article 3 « Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale. »
Comment peut-on dans ce cas s’octroyer le droit de définir ce qui constitue « l’intérêt supérieur de l’enfant » quand le principal intéressé n’est même pas consulté ? Pourquoi sommes-nous considérés comme des êtres inférieurs dont la simple naissance aurait privés à la fois d’identité et de discernement ?


Pour toutes ces raisons, nous, membres des x en colère, demandons que soit ABROGÉE la loi actuelle sur l’accouchement sous X afin de laisser place à une nouvelle loi plus juste qui prenne enfin en compte les droits de chacun.
Elle abolirait l’anonymat de la mère de naissance qui déposerait son identité sous pli fermé lors de l’accouchement, afin que l’enfant, s’il le souhaite, puisse avoir le choix à sa majorité de connaître ses origines.
 
 
Nous ne nous tairons jamais, et serons toujours en marche !

Les membres du bureau de l’association « les x en colère »

Le Vériteur

Photo du Vériteur

association les x en colère

Association loi 1901 BUTS : suppression de l'accouchement anonyme, la reconnaissance en France et ailleurs d'un droit à la connaissance des origines personnelles, la dénonciation de tous les abus et injustices liées à l'abandon et à l'adoption, la représentation au sein des instances officielles.
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :