Toutes les Vérités > La vérité sur les violences conjugales

La vérité sur les violences conjugales

Thème : Société, Violence
Publiée le 27/06/2012 |
11767 | 19

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(19 réactions)

jparent224 Le 21/09/2015 à 01:38 | #19
Bonjour, j'ai rédigé cette pétition afin d'exercer une pression politique auprès du gouvernement et de protéger les victime.

Merci de la diffuser
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Assemblee_nationnale_ministere_de_limmigration_ministere_de_la_justice_Nous_demandons_a_ce_que_les_victimes_de_mariage_g/?nHdluib
christabel.gaut (membre) Le 29/01/2014 à 07:35 | #18
j ai moi meme ete une femme battue pendant 14ans il est difficille de s en sortir surtout lorsque vous avez ete humiliée detruite coupée des autres et dévalorisée il m a fallu du courage et plusieurs allé retour dans des foyers pour trouver au fond de moi un semblant de force pour me relever et ne plus accepter les coups la violence. j avais 17 ans lorsque j ai connu mon mari . avec l aide de sos femme battue et les juristes psychologues j ai peu réagir mais j ai frolle la mort combien de fois sous les coups les insultes qui pleuvaient. il ne faut pas accepter l inacceptable
DUBOIS Valérie (Vériteur) Le 06/09/2013 à 01:53 | #17
Bonjour,

Les violences sournoises...

Voici mon histoire et celle de mes enfants à partager sans modération : http://www.maveritesur.com/valerie-dubois/victime-d-un-internement-abusif-je-me-bats-pour-mes-enfants/555

Le communiqué de presse concernant mon affaire : http://psychiatrie.crpa.asso.fr/2013-01-22-cm-crpa-De-l-internement-abusif-en-tant-que-violation-des-droits-de-l-homme-des-conflits-conjugaux-et-des

L'article du journal Le Monde concernant mon affaire : http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/06/12/le-caractere-abusif-d-un-internement-psychiatrique-devant-la-justice_3429008_3224.html

L'article concernant les internements abusifs : http://comitecedif.wordpress.com/2013/07/13/larme-de-linternement/

Et un cas similaire qui prouve que ma situation n’est pas un cas isolé, sans précédent : http://www.mensongepsy.com/doc/interner.pdf

Bien à vous,
svp papa Le 08/03/2013 à 01:28 | #16
L'eloignement abusif des enfants, la rupture brutale d'avec les enfants, est une violence conjugale.
Et ceci ? Qu'est-ce donc ?
http://svppapa.e-monsite.com/pages/peres-suicides/commemoration.html
http://svppapa.e-monsite.com/pages/peres-suicides/texte-commemoration-des-peres-suicides.html
cobeur_harry (membre) Le 01/08/2012 à 14:25 | #15
Pardonnez le caractère simpliste de mes interrogations -car au fond mon intervention n'était animée que d'un désir d'en savoir plus-, mais n'ayant pas dans mon entourage de personne victime de tels actes, je reste quelque peu arc-bouté à certaines considérations que d'aucuns assimileront à des clichés. Je n'élude pas la dimension psychologique. Au contraire! Je vous demandais justement si c'était la seule raison qui était à l'origine de la situation que vous décrivez dans votre vérité. Grâce à votre lien, j'y vois plus clair. Merci
CAMPANA Bertrand (Vériteur) Le 01/08/2012 à 13:42 | #14
Bonjour, Je ne sais pas si vous cotoyez Max Domergue mais sachez que la gestion de la violence en tant que victime est différente suivant les femmes et les hommes. Sachez aussi que (jusqu'à maintenant parce que ca aussi ca évolue) le processus de la violence physique féminine vient après une destructuration psychologique. Je comprends vos interrogations mais vous êtes trop simpliste en réduisant l'homme à une force physique. L'homme n'est pas naturellement armé : il a une masse musculaire bien plus importante en absolu il est vrai mais vous négligez ou oublez l'aspect psychologique. Vous trouverez des éléments de réponse ici : http://www.sta.be.ch/sta/fr/index/gleichstellung/gleichstellung/gewalt/haeusliche_gewalt.assetref/content/dam/documents/STA/FGS/fr/Fachkommission%20franz/FK%20frauengewalt%2006%20franz.pdf en page 15.
cobeur_harry (membre) Le 01/08/2012 à 13:29 | #13
Sans toutefois être aussi tranché et somme toute aussi dédaigneux que mon camarade M. Domergue, je dois vous avouer M. Campana que j'ai du mal à comprendre ce qui conduit un homme à se confiner, voire à se complaire dans une souffrance dont il pourrait aisément s'affranchir. Je ne mets pas en cause la masculinité ou la virilité de certains hommes; seulement objectivement je considère -peut-être à tort me direz-vous- qu'un homme est armé, ne serait-ce que physiquement pour répondre aux "attaques" dont il fait l'objet. Est-ce la peur de faire mal à sa partenaire qui empêche l'homme de riposter? Serait-ce le fait d'une faiblesse psychologique, d'une incapacité à faire preuve d'autorité? L'origine de ce "basculement du rapport de force" est peut-être à chercher de ce côté. En revanche, je comprends parfaitement qu'un individu de sexe mâle victime de violences conjugales s'enferme dans le mutisme plutôt que d'affronter les regards moqueurs de la société qui lui attribue de fait le rôle de "dominant".
CAMPANA Bertrand (Vériteur) Le 01/08/2012 à 12:57 | #12
Mr Domergue, A l'évidence, la frustration n'est pas chez moi puisque vous vous sentez obligé d'écrire un commentaire sous un article qui selon vous ne convaincra que les "miens". Cet article a fait mouche chez vous sinon quel intérêt d'utiliser l'invective ? Et surtout, quel intérêt à écrire ce commentaire qui semble être la marque d'une déception de votre part à voir des gens qui s'attache à mettre l'individu au centre à des années lumières de votre vision dualiste. Quant à mes études selon vous contestées, avez vous des arguments à faire valoir ? Je suppose que vos études sont irréprochables ... Non, ce qui vous emmerde c'est que ce type d'article remporte du succès parce qu'il est bien écrit et qu'il décrit une réalité que vous et vos sbires vous attachez à cacher. Il est d'autant plus de qualité que rien n'est laissé au hasard : chiffres, sources, gravité, méthodologie ...
max_domergue (membre) Le 01/08/2012 à 12:15 | #11
Encore un masculiniste frustré qui fait semblant de s appuyer sur des études contestées pour paraître scientifique... Si vous n avez rien de mieux à faire, continuez vous ne convainquerez que les vôtres.
DICK Patricia (Vériteur) Le 29/06/2012 à 07:45 | #9
Bertrand, Le fait qu'il n'existe qu'une seule association qui défende les hommes victimes de violences conjugales souligne le manque cruel de prise en compte de ce fléau par les pouvoirs publics et par la société civile. Doy Bill et vous mettez le doigt sur une cause essentielle : l'homme n'est pas "censé" être une victime. L'homme est censé être le plus fort, celui qui protège, mais aussi celui qui s'impose, qui domine. C'est le schéma "naturel" qui s'est instauré au fil du temps. Aussi, derrière la peur de dévoiler leur statut de victime,ces hommes craignent de perdre leur dignité d'homme. C'est un véritable cercle vicieux qui les enferme dans le silence et dans la souffrance ( la même que celle de mon amie, victime de violence conjugale). Il faudra donc un travail profond sur les mentalités, et sur nos conceptions pour que les violences faites aux hommes soient plus étudiées et médiatisées. Par cette vérité, vous commencez ce travail, Bravo Bertrand.
Page 1 sur 2 <12»
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :