Toutes les Vérités > Avant j'étais jeune, lisse et conne

Avant j'étais jeune, lisse et conne

Thème : Santé
Publiée le 26/03/2012 |
11390 | 9
Révélée par CIPRIANI Cicirena |
Soutenir

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Photo de la Vérité
Le quotidien avec mon fils autiste et les regards des autres.

Avant j'étais jeune, lisse et conne.

Maintenant, je suis moins jeune, moins lisse et moins conne. Entre le avant et le après, il y a eu plusieurs facteurs déclencheurs : les années, devenir mère et avoir un enfant autiste... Dans ma vie d'avant je pensais que les gens qui avaient des coups durs étaient compris, aidés et soutenus sans jugement aucun. Oui mais ça, c'était avant, quand j'étais jeune, lisse et conne.

Dans ma vie d'aujourd'hui je sais que les gens qui ont des coups durs ne sont pas compris, pas aidés et sont jugés. Oui c'est ma vie de maintenant et je suis moins jeune, moins lisse et moins conne. Alors quand tu traverses des épreuves dures, soit tu pleures, soit tu te blindes.C'est cette dernière option qui a été mienne. Aucune des deux n'est meilleure car quoi qu'il en soit, elle te change, te modifie et fait que plus personne ne te reconnait sauf ceux qui vivent le coup dur avec toi. Très souvent quand tu as un enfant autiste, tu t'entends dire que tu es super courageuse... Mais courageuse de quoi ? Ai-je eu le choix ? Ce n'est pas le fait d'être mère d'un enfant autiste qui me rend courageuse mais ma capacité à encaisser les petitesses des autres.

Alors oui, maintenant je suis moins jeune car j'ai 36 ans, je suis moins lisse car je ne me force plus vraiment à faire plaisir pour faire plaisir, et je suis moins conne car je vois ce que les gens peuvent faire croire afin d'éviter de nous côtoyer, tout en gardant bonne conscience... Je ne suis pas maman d'un ado et d'un autiste, non : je suis maman de deux garçons. Mon premier m'a fait aimer le fait d'être en vie ici sur terre. Mon second m'a ouvert les yeux sur le monde. Dans ma vie d'avant, j'aurais aimé une réalité où tout individu reçoit autant d'amour car avant j'étais jeune, lisse et conne.

Dans ma vie d'aujourd'hui, j'ai compris que tout le monde n'est pas capable de donner autant d'amour, que les gens rationne selon certains critères. Mais cela je le sais car je suis moins jeune, moins lisse et moins conne. Certains diront que je suis devenue amère par la faute de mes coups durs, et à ceux-ci je pourrais simplement répondre que non, ce ne sont pas les coups durs qui m'ont rendue amère mais sans aucun doute vous qui m'avez croisée hier ou il y a dix ans, vous que je croise encore tous les jours, par vos remarques et attitudes. Tout se ferme petit à petit avec les années. Quand on a un coup dur, et même si cela apporte une grande souffrance, ça permet aussi de se recentrer sur ses priorités.

En fait quand j'étais jeune, j'étais déjà moins lisse et moins conne, sauf que je ne le savais pas encore et que mon éducation m'avait appris à dire amen à  beaucoup de choses.

Suis-je amère ou heureuse ? Je ne le sais pas vraiment mais vous, le savez-vous ?

Mots-clés : combat,mère

Réagir

Le Vériteur

Photo du Vériteur

CIPRIANI Cicirena

Je m'appelle Carol (alias Cicirena) j'ai 36 ans et je suis une maman comblée (2 fils).
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :