Toutes les Vérités > Notre race

Notre race

Thème : Société
Publiée le 30/04/2012 |
11843 | 24
Révélée par LEVINSKY Edouard |
1

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Photo de la Vérité
"Nique ta race!" - Mais... je suis humain, pas toi?

Ce matin dans le métro, alors que je me réveillais avec peine d’un week-end assez calme, deux femmes d'un certain âge caquetaient bruyamment des grandes et petites choses de leurs vies ; « Gisèle aime décidément les framboises » tandis que Chantal, elle, « n'a pas cessé de faire la maline au bal des anciens ». Vers Hôtel de Ville, deux filles de type roumain entrent. Elles semblaient souriantes et dépourvues de mauvaises intentions. J'eus tort de le penser, car les deux femmes se levèrent comme une seule vague de colère envers les deux filles...: "CASSEZ VOUS! On vous a remarquée bande de petites voleuses, vous n'en avez pas marre de voler les pauvres étrangers?"

Je fus très surpris; les filles prises la main dans le sac tournèrent les talons aussi sec et partirent se faufiler ailleurs. Après avoir admiré la robustesse des propos de ces dames, je me remis à ma lecture. Tout à coup j'entendis le terme "SALE RACE" et je fus encore plus surpris de voir que ce mot était sorti de la bouche d'une de ces deux dames. Assis en face d'elles, je ne pus m'empêcher de leur faire un signe de tête comme quoi ce serait bien si elles fermaient le bavoir qui leur servait de bouche (Inutile de vous préciser que la bonne opinion que j'avais d'elles descendit en flèche et tout comme mon respect à leur égard !)

"Que se passe-t-il monsieur?!" demandèrent-elles visiblement outrées par mon signe de mécontentement

"J'apprécie énormément la manière dont vous vous êtes interposées pour empêcher cet étranger de se faire voler et de se retrouver dans l’embarras, mais je vous trouve un peu excessive quant à l'usage du terme de race ou pire encore, de sale race"

"NOUS SOMMES EN DÉMOCRATIE MONSIEUR, VOUS NE SAVEZ PAS LE DIXIÈME DE CE QUE J'AI VECU, JE SUIS VENDEUSE AUX GALERIES LAFAYETTE ET LE CONCEPT DE RACE N'A JAMAIS ÉTÉ EXCLU DE MA PENSÉE."

Je la dévisageai quelques secondes et me rappelai à la raison en me disant qu'il était inutile de discuter avec des gens de la sorte... ceux qui s'accrochent à leurs carcasse se répétant pertinemment que les anciens ont raisons. Je décidai donc de les abandonner là. Cette histoire me rappelle une conversation que j'ai eue hier et qui tournait autour du mot "race". Une conversation très enrichissante et, à mon sens, pleine d'intérêt qui démontrait que d'un point de vue biologique, le terme « race » n'était pas à exclure.

Finalement, les termes semblent être mal utilisés et, selon une amie anciennement biologiste, le terme « espèce » est celui qui correspondrait le mieux à l’humanité. Ce terme engloberait tout les êtres humains alors que le terme « race », pour sa part, correspondrait aux différentes populations : occidentales, hispaniques, orientales… … D'un point de vue biologique. Ok. D'accord, je comprends. PAS de soucis.

Ma vérité c'est celle de la dimension humaine, celle qui ne s'applique pas à tout. J'aime à constater que des vérités méconnues sur le sens de tels mots soient remises en cause, sans pour autant être confirmées. Jamais je ne m'autoriserai à employer le mot « race » à l’égard des êtres humains. Notre capacité de jugement, forme notre capacité à apprendre, à collecter des informations, à archiver le passé, à décortiquer l'actualité, les malentendus, les sous entendus, les aprioris et les mauvais clichés. Nous avons beau être une « espèce », nous restons la seule douée de raison. Nous ne pouvons pas parler qu’objectivement et nous sommes dotés de subtilités et autres capacités de nuance. La « race » est une, si elle est. Ce n'est pas une vérité objective, mais celle du ralliement entre les peuples, malgré nos différences.

Le Vériteur

Photo du Vériteur

LEVINSKY Edouard

Directeur artistique en agence luxe, je m'intéresse particulièrement au domaine de l'illustration de contes, romans BD etc. Je m'intéresse à travers le dessin aux relations humaines, ces liens que l'on ne voit pas.
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :