FRANZ LISZT ASSOCIATION DE QUARTIER Inscrit le 13/02/2013 4 Soutiens Nous soutenir
Nous sommes une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 déclarée à la Préfecture de Paris le 19 octobre 2011 sous le numéro W751211990 journal officiel du 5 novembre 2011 dont le but est la préservation des intérêts des résidents et commerçants du quartier Franz Liszt PARIS 10è
2 réactions|0 Vériteur soutenu
Voir toute mon activité

Mon activité sur le site

A réagi sur la Vérité :

Ouverture d'une salle de shoot à Paris : quels enjeux ?Il y a 7 ans

Non, Kikyo, tous les pays qui ont testé ce genre d'endroit en sont revenus. Il est faux de dire qu'il y a un suivi médical, le suivi n'est assuré que sur demande des toxicomanes et je ne connais aucun toxico qui ait le courage de surmonter les difficultés d'un sevrage, donc de le demander. Il doit en exister mais ils sont rares. Que dire de la zone tampon autour de la salle de shoot où la police n'aura aucun droit d'intervenir et qui sera le paradis des dealers qui ne manqueront pas de sauter sur l'occasion de se faire du fric sans risque ? Les toxicos ne resteront pas dans la salle de shoot pour "planer", ils sortiront dans la rue, prendront probablement une voiture ou un scooter. Qui sera responsable des accidents causés ?

A réagi sur la Vérité :

Plaidoyer pour une vraie liberté d’expressionIl y a 7 ans

En France, dire la vérité c'est stigmatiser. En France, dénoncer un petit groupe c'est attaquer toute une population. En France, pays des libertés, principalement de la liberté d'expression, toute expression est bâillonnée,il faut surtout se taire lorsqu'on constate un problème. Lorsque Nicolas Sarkozy a parlé des voyous qui sévissent dans une cité, la presse a considéré qu'il parlait de tous les jeunes de la cité alors qu'il répondait à une habitante qui se plaignait de voyous. Il ne parlait donc que d'une poignée de jeunes et pas de tous les jeunes. Mais sa phrase a été dévoyée. Comme sont dévoyés la plupart des propos d'Eric Zemmour. Certains groupes, certaine presse (et je ne stigmatise personne en particulier) voudraient que les polémistes, les journalistes, se taisent, ne révèlent aucune vérité, en un mot casser la liberté d'expression en France. Il faut combattre pour conserver notre capacité à polémiquer, notre liberté d'opinion, même si cette opinion dérange. Ceux qui ne sont pas d'accord ont la liberté de répondre même si leur propre opinion ne nous convient pas.

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

0 abonnés  |  1 abonnement