Toutes les Vérités > Violences faites aux femmes ! Violences faites aux hommes ! …

Violences faites aux femmes ! Violences faites aux hommes ! …

Publiée le 07/06/2012 |
11465 | 22
Révélée par GABARD Jean |
Soutenir

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(22 réactions)

valencia Le 01/03/2018 à 17:34 | #22
Témoignage de rupture amoureux

Bonjour tout le monde
Je m'appelle Valencia, je n'ai jamais cessé de le remercie le maître ALIMEDIUM qui m'a rendu très heureuse après 2 ans de divorce avec mon mari et pour lui faire encore plus j'ai décidé en ce jour de témoigner en sa faveur pour que les personnes qui sont dans des situations difficiles comprennent qu'il existe de vrais Medium. Je luttais juste à cause de mes enfants, un jour une amie m'a conseillé de contacter le maître Ali-Medium, que j'ai contacté sans plus tardé, j'ai insisté, je lui ai expliqué mon cas, et ce monsieur dit : je travaille pour toi et je te donne 7 jours ton mari reviendra dans ta vie. Après avoir faire les nécessaires, j'ai débuté les 7 rituels de retour affectif de mon mari, mon mari m'appelle le septième jours en me demandant si j'étais à la maison qui serait de passage voir ses enfants le lendemain matin, cela m'a vraiment étonné, je lui ai dit oui, alors le lendemain des sons arrivé, il était venu avec des fleurs pour s'excuser auprès de ses enfants et me demander aussi pardon pour ses erreurs, c'était un miracle pour moi, j'avais les larmes aux yeux depuis ce jour tout est rentré dans l'ordre et a présent nous somme soudée plus que jamais. Je vous laisse ses coordonnées. Voici ses CONTACTS
Tel/whatsapp: +229 97 86 96 51
tel: 00229 97 86 96 51
Email: alimedium01@gmail.com
Email: sauveur.alimedium@gmail.com
Contacter le a tout moment, il vous aidera dans beaucoup de domaines (Amour, Argent, Travail, Chance, Affaire).
Bonne chance à vous
hephaistos (membre) Le 21/02/2014 à 20:39 | #21
Les violences commis sur les hommes ne sont pas reconnus, j'ai moi même subis des violences de la part de ma femme j'ai donc fait le 17 : reponse de leur part : vous ne savez pas vous defendre contre votre femme (tout en rigolant) voila la veritee.
DUBOIS Valérie (Vériteur) Le 06/09/2013 à 01:57 | #20
Bonjour,

Contre toute forme de violence...

Voici mon histoire et celle de mes enfants à partager sans modération : http://www.maveritesur.com/valerie-dubois/victime-d-un-internement-abusif-je-me-bats-pour-mes-enfants/555

Le communiqué de presse concernant mon affaire : http://psychiatrie.crpa.asso.fr/2013-01-22-cm-crpa-De-l-internement-abusif-en-tant-que-violation-des-droits-de-l-homme-des-conflits-conjugaux-et-des

L'article du journal Le Monde concernant mon affaire : http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/06/12/le-caractere-abusif-d-un-internement-psychiatrique-devant-la-justice_3429008_3224.html

L'article concernant les internements abusifs : http://comitecedif.wordpress.com/2013/07/13/larme-de-linternement/

Et un cas similaire qui prouve que ma situation n’est pas un cas isolé, sans précédent : http://www.mensongepsy.com/doc/interner.pdf

Bien à vous,
collectif_civif (membre) Le 28/06/2012 à 11:22 | #19
@Guillaume : J'en pense que je vais lire attentivement cette étude, et travailler conjointement avec M. CAMPANA, si celui-ci l'accepte bien entendu, afin que justement, il n'y ait plus aucune confusion possible, et que la partie Violence Conjugale concernant celle vécue par les hommes soit traitée avec le même égard, et les mêmes conditions que celle qui ne réclamons. A la différence des enquêtes menées par des observatoires, je mène les miennes directement au coeur des victimes. Un fait est avéré : une victime, des deux sexes, vit la honte et l'humiliation. Et il lui est très difficile de pouvoir exposer son ressenti et son histoire à des tiers qu'elle juge intrusif. Il paraît dès lors, qu'une enquête ne retransmettra que ce que l'interwievé en dira. Je tiens ici à expliciter mon post concernant les 2%. S'il a provoqué des réactions et que celles-ci aboutissent à l'accroissement des bonnes volontés, c'est inattendu et peut s'avérer utile à la synergie. Toutefois, vous donnez un sens à ces propos qui n'est pas du tout celui que je leur donne moi même. Là où vous y voyez une position à la limite du sexisme, j'y vois un état de fait objectif. 2% autant dire rien, n'est pas le reflet de la violence conjugale subie par les hommes, elle est le reflet de la honte qu'ils ressentent, bien supérieure encore à la nôtre, d'un regard plus qu'archi sexiste d'une problèmatique encore mal connue. Et je réaffirme ici mes propos : ils auront toujours autant de difficultés à se faire entendre tant que le tabou de la violence conjugale perdurera. De fait leur proportion restera toujours la même. Non pas qu'ils soient moins courageux que nous à déposer, simplement que décrire une violence est tellement difficile, et pour un homme je suppose, davantage castratreur encore que pour une femme, qu'affronter un regard de tiers sur sa situation, est au dessus des forces de beaucoup de messieurs. Cela ne fait pas d'eux des "non victimes", cela m'incite à me battre encore davantage pour que TOUS, hommes et femmes victimes de violences de toutes sortes, soyons regardés comme des victimes et non des coupables.
TERRIEN Guillaume (Vériteur) Le 28/06/2012 à 09:39 | #18
Je vous renvoie également sur cette excellente vérité de Bertrand Campana quant aux violences faites aux hommes: finalement, on s'aperçoit que les statistiques sont similaires pour les deux sexes... Qu'en pensez-vous Caroline? http://www.maveritesur.com/la-verite-sur-les-violences-conjugales/#comment-572
collectif_civif (membre) Le 28/06/2012 à 08:56 | #17
Isabelle, j'espère au contraire qu'il ira très vite. Les chiffres annoncés ne faisant état que des victimes mortes au domicile, les suites, et décès à l'hôpital ne sont pas comptés. Alors pour nous, il y a une urgence. Romane, les médias commencent à s'y intéresser, mais pour le moment, sans trop connaître notre mode d'expression (guerrier ou posé, argumenté ou empirique) je pense qu'ils attendent. J'ai participé à l'émission de Sophie DAVANT, toute une histoire, le 10 mai 2012. Pour moi, ce fut un déchirement, et un long moment de réflexion avant et après, ce qui a consommé une énergie énorme. On ne devient pas femme publique du jour au lendemain, et il faut accepter la prise de risques, ce qui passe par 1.001 questions notamment l'impact sur ses enfants et sur son agresseur. Alors le fait que la presse vienne par épisode m'aide aussi à limiter la pression. C'est aussi pourquoi j'ai demandé à Me MELLUL d'accepter :D elle est plus expérimentée que je ne le suis, et plus emblématique également. Quant à ouvrir une ligne sur ce site, ce qui suppose une participation active, elle serait au détriment de toutes celles qui viennent à nous tous les jours plus nombreuses.
DICK Patricia (Vériteur) Le 28/06/2012 à 08:43 | #16
Caroline Guesnier, je trouve le combat de votre collectif remarquable. Je compte parmi mon entourage des amies qui ont subi des violences conjugales et j'ai été confrontée à ces effets destructeurs dont vous parlez. Les collectifs tels que les vôtre devraient être plus médiatisés et j'espère pouvoir en apprendre plus sur le CIVIFF et sur les actions que vous menez sur le site, pourquoi pas dans une Vérité.
TERRIEN Guillaume (Vériteur) Le 28/06/2012 à 08:22 | #15
@ Caroline Guesnier: Merci pour ces précisions qui sont importantes. J'ai fait le test en tapant sur google "femmes battues" et effectivement j'ai été noyée sous le nombre de témoignages de femmes et d'hommes ayant subie des violences. Ce que je ne comprends pas en revanche, c'est que votre collectif a une visibilité extrêmement limitée sur la toile (j'ai du creuser pour trouver un lien vers un article)alors que votre activité et votre présence est indispensable! Pourquoi ne pas écrire un article sur ce sujet justement afin de parler de votre collectif et de son activité. Je sais que l'une des caractéristiques principales de ce site est le référencement (pour preuve lorsque je tape Jean Gabard, la vérité apparaît en première page). Vous pourriez utiliser cet outil pour vous faire connaître. En tous cas, je vous remercie de ces précieuses informations et j'espère que votre combat continuera le plus longtemps possible...
collectif_civif (membre) Le 28/06/2012 à 07:52 | #14
Isabelle DELOIN, Ce collectif porte un nom féminisé non pas pour le stigmatiser, mais pour porter haut des faits, des attitudes, des lacunes sociétales et juridiques. Nous parlons sur ce blog de la violence conjagule. Les injustices portent sur de nombreux autres domaines. Une victime de viol ne sera pas mieux entendue ni écoutée, une victime de harcélement professionnel non plus, un écart de salaire subsistera toujours, et la parité n'est à mon sens toujours pas respectée. En réponse à votre post, la violence conjugale vécue par une femme est dévastatrice sur tous les plans, mais celle vécu par les hommes l'est tout autant. Nous n'établirons aucune échelle comparative, mais la réalité dit : "une femme ayant une palette d'émotions et de sentiments plus vaste qu'un homme, quand elle se révèle être une perverse narcissique, sa victime a beaucoup plus de difficultés à s'en remettre, car elle est encore plus profondément atteinte". Nous étudions actuellement les profils psychologiques des victimes et des agresseurs, grâce aux témoignages qui nous sont faits. Ceci fait partie du 3ème plan gouvernemental. 3 hélas, c'est déjà 2 de trop. Plus nous en connaîtrons là dessus, plus il deviendra aisé de sensibiliser en amont, et soigner en aval. La différence entre notre collectif et les spécialistes, c'est que pour nous, c'est une question de survie. Aussi, cette urgence concerne la sensibilisation aux professionnels des métiers de la psy à notre traumatisme (celui de TOUTES les victimes) ainsi qu'à la perversion narcissique, notion trop récente pour être maîtrisée par tous. Tous les violents ne sont pas pervers, il ne doit donc pas il y avoir une association d'idée spontanée, et nous nous gardons bien d'en faire l'amalgame. Vous me demandez de préciser ce qu'est le CIVIFF. Ce collectif, tout jeune, remplace le collectif Femme Battue en Colère. Nous travaillons avec d'éminents spécialistes chacun dans son domaine de compétences qui acceptent de nous aider. Notre but immédiat : pouvoir très rapidement orienter toute victime qui se signalerait à nous vers les personnes les plus compétentes dans son secteur géographique, tout en lui proposant un lieu d'échange, pour casser son isolement. Le flot d'information sur la toile est très diffus.Nous avons une grande difficulté à nous concentrer. De fait, nous passons à côté des informations importantes. Je vous propose, pour vous convaincre du travail que nous avons à accomplir, de taper les mots : "femme battue" dans votre moteur de recherches, et de voir les propositions qui vont arriver. De vous mettre dans une position traumatique, pour chercher les réponses. Me Yaël MELLUL-FRAMBOURT a accepté de devenir co-fondatrice du CIVIFF.
tout simplement (membre) Le 26/06/2012 à 12:07 | #13
@ Isabelle Deloin, voici le lien du forum du CIVIFF dont je fais partie: http://civiff.forums-actifs.com/, a transmettre a toutes victimes d'injustices et de violences. Cordialement, Zaza
Page 1 sur 3 <123»
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :