Toutes les Vérités > Mon combat contre Air France

Mon combat contre Air France

Thème : Justice
Publiée le 28/06/2012 |
11685 | 4
Révélée par BUTIN Pierre |
1

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Photo de la Vérité
Une victoire contre Air France qui doit servir d'exemple

Nous sommes en juillet 2010 et devons partir aux Etats Unis pour garder nos petits enfants, notre fils étant appelé pour des raison professionnelles à s’absenter de  Chicago. Nous achetons donc près d’Air France deux billets en classe affaires avec un départ prévu le 27 juillet à 10h30 sur le vol 0664 ; Montant du voyage : 2276.60€ ! Nous obtenons et remplissons avec précision les documents ESTA réclamés par les Etats-Unis et recevons la confirmation de notre vol avec le pré-enregistrement.

Nous arrivons à l’aéroport de Roissy aux alentours de 8h et, après une demi-heure dans la file d’attente, Angelina Miels, hôtesse responsable de l’enregistrement des passagers de notre vol, prend nos papiers pour vérification à son guichet d’embarquement. Elle revient rapidement pour nous annoncer que Loncke Rosine, épouse de Monsieur Butin, pourra embarquer sans difficulté mais que pour mon enregistrement il y a un problème car je n’aurais pas l’autorisation de fouler le sol américain. Après avoir passé une heure sur son ordinateur, elle m’annonce qu’elle ne peut rien faire pour mon départ ! Il est alors 9h11.

Surpris, nous réfléchissons longuement à ce que nous allons faire et ma femme décide finalement de partir seule. Elle refait donc rapidement son bagage.  Il est alors 9h16. Coup de théâtre ladite Angelina Miels nous informe qu’il est trop tard et qu’elle a revendu nos deux billets pour cause de surbooking, sans nous prévenir au préalable, alors que mon épouse avait encore le temps d’embarquer puisque la clôture de l’enregistrement n’était qu’à 9h30.

Bizarrement, puisqu’il y soi-disant un problème avec mon dossier ESTA, on nous propose un autre vol pour Chicago via New-York pour 8 jours plus tard.

De retour à Lille, je contacte sans succès l’ambassade des Etats-Unis à Paris afin de connaître la cause du rejet de mon dossier ; pas de réponse… Par le biais d’un ami qui travaille dans le monde consulaire, j’ai la confirmation que mon dossier ne posait aucun problème et que, de surcroit, l’hôtesse avait refait la demande le jour de notre départ et qu’elle avait également obtenu une réponse positive.

Outrés par la façon dont nous avions été traités, nous demandons le remboursement intégral de nos billets et, après maintes lettres recommandées et de nombreux coups de fil, Air France consent à faire un « geste commercial » en nous offrant 850€, valable pendant un an sur l’achat d’un autre billet ; En revanche, la compagnie refuse catégoriquement de reconnaître son erreur. Devant une telle mauvaise foi, je décide porter l’affaire en justice afin que le défraiement tienne compte des frais annexes engagés (frais de voiture Lille-Paris, nuit d’hôtel, préjudice moral etc…).

Le 9 Janvier 2012, le tribunal de Lille nous a donné raison en condamnant Air France à nous rembourser le prix des billets et à nous verser la somme de 1000€ pour le préjudice subit. Air France n’a pas jugé bon de faire appel ! Nos petits enfants ont suivi leurs parents en déplacement à cause de notre absence ce qui a contribué à rendre ce voyage d’affaire pénible. Quant à nous, nous aimerions savoir si l’hôtesse a été sanctionnée pour son comportement. Si nous avions le choix, nous utiliserions les services d’une autre compagnie aérienne mais ce n’est pas le cas.

Toutefois nous avons prouvé qu’il fallait se défendre mais, comme nous l’ont fait remarqué des personnes de notre entourage, il est vrai que nous avions la chance d’avoir des relations dans le monde consulaire, autrement nous aurions surement perdu ! Nous souhaitons que cette victoire – car cela en est une – serve à Monsieur tout le monde, afin que ses droits soient respectés. C’est l’objectif de ce présent témoignage…

Le Vériteur

X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :