Toutes les Vérités > Ma fille Coralie, 20 ans, est décédée par euthanasie

Ma fille Coralie, 20 ans, est décédée par euthanasie

Publiée le 28/03/2013 |
72325 | 63

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(63 réactions)

Salomé Le 11/05/2016 à 05:00 | #65
Comment lire une tel vérité et être insensible au calvaire de votre fille et vous. Que du courage Courageuse maman que vous êtes! La vie nous apprends à pardonner et à oublier..mais pas à gérer une tel situation. Vous avez été là au chevet de votre fille jusqu'au bout. Et personne même Dieu ne pourra vous dire le contraire. Je suis moi même catholique mais non pratiquante. A votre place, j'aurais fais la même chose..mon combat aurait été jusqu'au bout par amour pour mon enfant. Un Grand BRAVO à vous Madame!!!Merci pour votre témoignage.
micheld Le 05/01/2015 à 18:40 | #64
j'ai été moi méme trés ému en lisant votre témoignage Vous n'avez certes pas a vous justifier vous avez pris une décision trés trés difficile et combien courageuse
je vous adresse tout ma compation car je sais combien il est difficile de perdre un enfant
vigini2014 Le 01/01/2015 à 05:57 | #63
Comment ne pas être émue aux larmes en lisant ce témoignage? Votre courage est une grande de leçon de vie. Et tous les croyants engagés -qui ne sont pas tous catholiques d'ailleurs et je ne le suis pas - ne sont pas les sectaires sans coeur que vous avez rencontrés. Sur ce que vous dites dans un post en reponse à une internaute j'ajouterai juste un point : la religion, c'est l'homme qui se fabrique un dieu, la foi, c'est Dieu qui se révèle à l'homme dans le silence et de manière personnelle qui ne donne pas lieu à dogmes puisque chaque chemin de vie est personnel, unique.
La cause de l'euthanasie volontaire ne peut qu'avancer vers sa légalisation et ce sera grâce à des personnes comme vous. Avec tout mon respect et ma compassion.
tristesse immense Le 25/11/2014 à 15:30 | #62
Je penses à vous Maman si courageuse, je ne croie pas que j'aurais eu la forçe de vivre après ce que vous avez endure, j'espere que votre petit ange est heureux dans l'au-dela avez-vous pu la contacter?si oui, e'mbrassez la fort pour moi.Je vous souhaite un courage infini.
Cilia Le 24/11/2014 à 02:59 | #61
Bonsoir,
Je ressens de la peine pour vous et votre famille face à ce qu'à pu endurer votre fille Coralie et vous-même, témoin de sa douleur.
Et je n'imagine sûrement pas la douleur immense que vous et votre fille avez vécu et que vous vivez sûrement encore dans votre cœur et âme.
Je vous souhaite d'être guérie dans votre cœur de toute cette tristesse intérieure qui a dû vous envahir.

J'ai un enfant d'à peine un an et je suis anxieuse comme vous l'étiez.

Votre fille a été conçue avec amour dans votre ventre et a été tissé telle une créature merveilleuse (je ne pense pas que Dieu souhaitait sa mort prématurément et dans d'atroces souffrances).

Pour moi, Mal = Maladie = Malin (ou Diable, le Mal en personne). Je comprends votre rejet de Dieu vu les souffrances endurées par votre fille.

Evangile selon St Luc, chapitre 7, versets 11-17
Jésus se rendait dans une ville appelée Naïm. Ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu’une grande foule. Il arriva près de la porte de la ville au moment où l’on transportait un mort pour l’enterrer ; c’était un fils unique, et sa mère était veuve. Une foule considérable accompagnait cette femme.
En la voyant, le Seigneur fut saisi de pitié pour elle, et lui dit : « Ne pleure pas. » Il s’avança et toucha la civière ; les porteurs s’arrêtèrent, et Jésus dit : « Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi. » Alors le mort se redressa, s’assit et se mit à parler. Et Jésus le rendit à sa mère.

J'ai pu dans le passé souffrir d'une douleur morale dans mon corps et mon âme lorsque j'étais enfant et Dieu m'a guéri de ce moment atroce en me visitant personnellement plus tard et j'ai senti qu'il était réellement vivant et là, m'accompagnant dans cette épreuve (il n'avait pas souhaité ce qui m'arrivait et m'a consolé de ce terrible instant).

J'espère ne pas vous avoir choqué, offensé en vous écrivant ses lignes et je vous souhaite de tout cœur à vous et votre famille un cœur consolé de votre profonde peine.
lodie84 Le 17/10/2014 à 12:10 | #59
Moi aussi, je milite à l'ADMD. COMMENT avez-vous fait pour être entendu par les MEDIAS ? Voici l' histoire de Gisèle MUSICIEN à Vaison (84110- Vaucluse)
En 2009, mon époux, 47 ans, non fumeur, a eu un cancer à la vessie soigné avec succès avec 6 instillations + 3 instillations de consolidation. En 01/2014, il a une 2 ième inflammation non cancéreuse. En 09/2014, il récidive d'un carcinome urothélial à grand pouvoir de récidive.
Son urologue évite l'ablation de sa vessie. Le même protocole est possible car un délai de 5 ans s'est écoulé avec son 1er traitement. Mais, il y a une rupture de stock dans les laboratoires en France à à l'étranger. Il n'aura que 9 instillations (OncoTICE -Bacillus Galmette Guérin (BCG).

Il y a des personnes demandant à mourir dignement comme Monsieur Vincent HUMBERT, comateux sans le vouloir et qui sans le souhaiter lui-même coûte cher à la Sécurité Sociale. Et d'autres malades demandant à vivre en sollicitant des laboratoires produisant suffisamment de médicaments.

Il ne faut pas deux ans et demi de mandat présidentiel pour prendre les décisions qui s'imposent en toute logique et en toute humanité et ce, face :
A ceux qui veulent MOURIR DIGNEMENT (proposition N° 21)
Et ceux qui désirent RECEVOR DES SOINS appropriés pour VIVRE DIGNEMENT.

Adhérente de l'ADMD, je serai à Paris le 2/11/ 2014. Si la loi qui j'appelle IVV (Interruption Volontaire de Vie) n'est pas votée et qu'un jour, j'ai personnellement besoin de mettre fin à ma propre vie pour éviter des douleurs physiques et psychiques, je n'épargnerai pas mon pays en le quittant pour la Suisse. Mon action sera médiatique car elle consistera à me jeter d'un monument parisien. Mon gouvernement, quel qu'il soit, devra faire intervenir les pompiers sur ma terre natale. On en parlera autant que de ceux qui s'immolent..

Avant cette date, il faut qu'une solution soit trouvée pour tous ces patients. Sinon, je solliciterai un entretien à l’Élysée en convoquant les médias.

Si le traitement n'est pas réussi, chacun de ces patients (dont Éric) risque une ablation de la vessie. Monsieur HOLLANDE, merci de me dire ce que vous en pensez personnellement.

Je parle ainsi pour que vous compreniez tout ce dont je suis capable dans mon pays et contre mon pays, si la France laisse pour compte des malades concernés par des ruptures de stock de médicaments.
marie77 Le 27/08/2014 à 14:27 | #58
bonjour...
je viens moi aussi temoigner et non critiquer la foi de chacun..mais je comprends que l on ne croit plus en rien ce qui est mon cas...en effet il y a bientot 4 ans mon mari etait atteint d un cancer ..là inutile de preciser que le ciel vous tombe sur la tete
je me refugie dans les prieres..et oui..là je croyais..quand , 3 mois plus tard ma fille est atteinte d un cancer aussi...aujourdui ma fille en est a sa 3eme rcidive avec des douleurs atroces .je la vois se battre puis baisser les bras et se rebattre.....mon mari va mieux mais pas encore en totale remission...
alors ne me parlez pas de bon dieu ou autre il ne pouvait faire plus mal...ou plutot si..il guette sournoisement qui me prendre en traitre
notre vieest en suspend.....et oui coralie je vous soutient car si ma fille me le demandait je le ferais car personne ne peut prendre leur souffrance..je le vois..je le vis.....merci a vous et a votre combat..
ludivine217 Le 04/05/2014 à 11:58 | #57
madame je vous comprend et vous félicite pour votre courage en 2014 plus le droit de laisser souffrir un enfant une personne agées ou un malade ,pour leurs expérience médicale devons accepter ce que le malade décide tout ces politiques n'ont aucun droit sur nous
bien sur il faut faire attention que le malade soit conscient quand il signe car parfois il y aurais des cas pour certains héritages et de l'abus,
mais nous avons le droit de décider ce qui est bon ou mauvais pour nos malades ou pour nous;
je vous soutient car dans certains pays ils le font pourquoi pas en FRANCE
le gouvernement fait ce qu'il est bien pour lui mais pas pour nous les FRANCAIS
espére que beaucoup de personnes vous soutiendrons car quand on perd un enfant sais inconsolable surtout a 20ans
je compatis a votre chagrin merci a vous de votre courage Ludivine
al Le 09/03/2014 à 17:24 | #56
Mourir dans la dignité est un oxymore.
Pierrot Le 08/02/2014 à 15:24 | #55
De tout coeur avec vous. Les parents d'enfants en souffrance demandeurs d'euthanasie ont un rôle important pour veiller à ce que d'autres enfants ne vivent pas ce que nos filles ont vécues. En désespoir de cause, Edith s'est "euthanasiée", elle même dans sa chambre dans la clinique psychiatrique où elle séjournait. http://www.edithvincke.be pierrot
Page 1 sur 7 <1234567»
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :