Toutes les Vérités > Ma fille Coralie, 20 ans, est décédée par euthanasie

Ma fille Coralie, 20 ans, est décédée par euthanasie

Publiée le 28/03/2013 |
76978 | 66

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(66 réactions)

Sabine Le 15/04/2013 à 14:39 | #37
Ma fille, Hélène, a souffert deux ans de leucémie. De 19 à 21 ans. C'était insuportable de la voir souffrir. Aussi j'ai souhaité qu'elle meurt. Certes, c'est une souffrance que de voir son enfant dans cet état, mais sachant qu'elle ne survivrait pas, j'ai pensé qu'il valait mieux, pour elle, qu'elle s'en aille au plus vite.
Ne laissons pas souffrir les personnes sous des prétexte religieux ou autres idéologies.
sylviane Le 15/04/2013 à 14:27 | #36
Madame , je tenais à vous dire mon profond respect pour vous et je rends hommage à votre courage .
colette Le 15/04/2013 à 11:22 | #35
perdre un enfant est une souffrance mais le voir souffrir sans pouvoir rien faire doit etre encore plus douloureux.pourquoi vous infliger ca.la medecine devrait avoir le droit de cesser ces souffances sans etre poursuivie.nos politiques devraient voter cette loi mais ils ne comprennent pas la souffrance des gens et de l entourage ils sont sans coeur.
Aycke Le 15/04/2013 à 11:20 | #34
C'est un histoire émouvant et je le comprends.
Pour tous ceux qui souffrent Le 14/04/2013 à 23:03 | #33
Je viens de lire votre recit ainsi que quelques commentaires je suis de tout coeur avec vous dans ce combat pour l'euthanasie ma maman qui avait la maladie d’Alzheimer est decédée elle est restée 1 mois sans aucune nourriture juste des perfusions pendant 15 jours ensuite deperfusé car les veines claqués on ne pouvait plus la toucher tout son corps etait devenue souffrance malgré la morphine elle hurlait de douleur je suis allée voir le medecin chef du service ou elle etait et je lui ai dit que je ne comprenais pas qu'on laisse souffrir les personnes alors qu'un chien on ne l'autorise pas il m'a dit c'est la loi francaise et votre maman est sous morphine et sous morphine la douleur etait telle quelle se rentrait les ongles dans la paume tellement elle serrait les poings sous la douleur J'ai pleuré en lui expliquant tout ca il a decidé d'augmenter la morphine en m'expliquant les consequences 6h plus tard maman partait dans mes bras rejoindre les anges sans douleur je remercie ce medecin d'avoir compris et agit en consequence. Il serait temps que le gouvernement comprenne qu'il s'agit juste de laisser partir les etres que nous aimons dans la dignité
domimarianne Le 14/04/2013 à 09:11 | #32
Madame vous avez eue beaucoup de courage de la laisser partir pour qu'elle cesse de souffrir mais je sais qu'elle est à jamais dans votre coeur et c'est le plus important tout être humain a droit à sa dignité la vie est un beau cadeau mais nul n'a le droit obliger un hêtre humain à accepter l'inacceptable soyez sur de ma profonde compréhension une Maman de 4 enfants bien à vous !
gege95 Le 13/04/2013 à 15:49 | #31
je suis de tout coeur avec vous bon courage!
Bonsoir madame,

Très émouvant ce que je viens de lire! c'est presque insupportable......j'en pleure vous savez!
je trouve tout à fait normal de s'exprimer avec une situation horrible dans laquelle vous vous êtes
trouvée!. Je vous trouve courageuse et vous envoie mes compliments pour avoir eu le courage
d'en parler sur votre site.

Bon courage pour la suite Madame

Micheline Baldocchi
pierrette Le 12/04/2013 à 16:45 | #29
je vous approuve pour le courage qu'il vous a fallu pour abrégé les souffrances de votre fille chérie , et je voudrais qu'une loi soit enfin votée pour abrégé toutes ces souffrances quand on sait que plus aucun soin ne peut soulager .
Cloclo54 Le 07/04/2013 à 20:37 | #28
Comment ne pas se sentir révolté(e) quand on lit le récit de la maladie, puis de la longue descente aux enfers de Coralie et de sa maman ?
Sa maman, je la connais depuis qu'elle est venue me rendre visite en Lorraine en octobre dernier. Nous sommes sur la même longueur d'ondes concernant la fin de vie. Silviane a vécu l'horreur avec sa fille, je suis actuellement en train de vivre le même avec mon père !
Et pourtant, je sais me battre, je connais la loi Léonetti parfaitement bien, je suis une déléguée de l'ADMD, l'association qui oeuvre depuis 31 ans maintenant pour obtenir une loi qui permettra à tout un chacun de décider de comment et du moment de sa mort. Mais... car il y a un "mais" malgré l'écrasant pourcentage de Français qui se déclarent favorables à une loi autorisant l'euthanasie et le suicide assisté, mais.... il y a une poignée d'irréductibles décideurs (médecins-mandarins, hommes d'église, ethiciens, politiciens) qui pensent détenir "LA" vérité sur ce sujet, qui voudraient donner l'illusion que la vérité, leur vérité est unique et qui s'acharnent à disqualifier la parole des malades. Elle est certe différente de la leur mais de valeur égale.
Mon père a demandé à mourir, plusieurs fois, il a écrit ses Directives Anticipées. Il ne voulait pas de la mort que tous ces "gens-là" lui imposent ! Il avait vu son père, mon grand-père, partir dans de grandes souffrances. Il voulait se les éviter à lui en priorité et nous les éviter à nous aussi parce qu'il savait ce que c'était que d'accompagner un mourant qui n'en finit pas de souffir pour mourir !
Rien ne lui est épargné ! ni les escarres survenues après une hospitalisation de 3 jours ! 3 jours alors que depuis plus de deux ans, nous avions réussi à faire en sorte qu'elles ne démarrent pas !
Maintenant, la médecine moderne s'acharne à lui donner tout ce qu'il faut pour qu'il ne meurt pas trop vite ! un antibio par ci, un calmant par là, un sédatif, un peu de morphine... tout cela jusqu"à ce que son coeur de sportif qu'il était, ait la bonne idée d'arrêter de battre enfin !
Je suis en colère contre tous ceux qui veulent entraver la liberté d'autrui parce qu'ils pensent que leurs idées ont plus de raison d'être respectées que celles des autres.
Une loi autorisant l'euthanasie et le suicide assisté, comme cela est en vigueur en Belgique ou au Luxembourg DOIT être votée en France, pays des droits de l'homme, car il faut juste ajouter "de certains hommes" !
Battons-nous pour obtenir "notre loi"
Page 4 sur 7 «1234567»
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :