Toutes les Vérités > La maladie alcoolique: mon témoignage

La maladie alcoolique: mon témoignage

Publiée le 12/02/2013 |
21152 | 10
Révélée par BIEN-ÊTRE Yo-land |
1

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

Réagissez !

Pour réagir, vous pouvez :
S'inscrire ou réagir directement
Un espace de parole libre est disponible sur le forum, pour y accéder cliquez ici.

Les réactions(10 réactions)

Vina Le 03/12/2017 à 12:01 | #10
Bonjour ton témoignage m a fait beaucoup de bien je suis alcoolique et voudrait arrêter mais j ai peur du sevrage comment as tu fait toute seule? Combien de temps cela a t il dure? As tu stoppe tout en même temps alcool et médocs? Merci et continue sur ta belle voie j aimerais être aussi forte que toi
louise Le 17/06/2017 à 09:56 | #9
bonjour, j'ai lu avec beaucoup d'intérët votre témoignage et suis heureuse pour vous Je sui à la recherche de rayons de soleil car le présent est très sombre je cherche des réponses des solutions pas pour moi mais pour mon neveu de 26 ans qui passe depuis 2 ans d'unités psy en unités psy avec des passages en centre accueil en addictologie ( Saint Martin, la lauranne à bouc bel air, Edouard Toulouse) actuellement il est à Edouard Toulouse pour son pblème d'alcool mais j'ai très peur il me semble à chaque fois que je vais le voir qu'il devient de plus en plus un Zombi qui décline doucement et je crains qu'en plus de l'alcool il décline vers une maladie manaco dépressive car il partage son quotidien dans l'unité avec ce type de pathologie. Je vois la folie, la mort.... Et ne sais vers où me tourner pour lutter contre cette fatalité. Pourriez vous m'aider me conseiller ? merci
Mille et une vie Le 04/08/2016 à 11:26 | #8
Je travaille actuellement à la mise en place de la nouvelle émission de France 2, « Mille et une vies ».

Ce nouveau programme quotidien sera présenté par Fréderic Lopez, à partir de 14h00.

Il s’agit d’une émission de témoignages où, tous les jours, des hommes et des femmes, célèbres ou anonymes, viendront partager leur parcours de vie hors du commun.

Et qu’ils soient résilients ou inspirants, tous devront être animés par la transmission.

Votre témoignage serait des plus intéressant.

Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à me joindre

jade.rabilloud@resrvoir-prod.fr
Guylaine Le 07/02/2016 à 22:54 | #7
Comment faire pour me procurer ce livre merci
Cécile France 2 Le 14/04/2015 à 15:42 | #6
Bonjour,

Je me présente, je travaille pour France 2, pour l'émission TOUTE UNE HISTOIRE, présentée par Sophie Davant. Je me permets de vous écrire car nous préparons actuellement pour notre prochain plateau, une émission sur le thème suivant: "Mon passé à refait surface". Nous souhaitons pour cela pouvoir recueillir des témoignages d'ancien malades alcooliques et également des témoignages de personnes pour qui le combat n'est pas terminé. Le but est de réaliser une émission respectueuse. En plateau des spécialistes (médecins, psychologues...) seront présents, afin d'épauler et de conseiller les participants à noter émission.
Est ce que cela pourrai vous intéresser que nous en discutions ensemble?

Voici mes coordonnées : cikhelif@reservoir-prod.fr / 01 53 84 34 25

Une discussion n'engage évidemment à rien.

Cordialement.

Cécile France 2.
Sioluyo (membre) Le 04/05/2014 à 19:09 | #5
Ce parcourt est très courageux et vous pouvez en être fier. Abandonné à la naissance par un père alcoolique ou apparemment, on est 7 enfants de mere differentes, élevée par une mère et un beau-père alcoolique ainsi que ma grand-mère, mon unique tante maternelle dcd d'une cirrhose du foie. Je sais que l'alcool vit autour de moi depuis toujours et par peur de sombré ds cet alcoolisme, j'ai decidé de n'avoir aucun alcool chez moi du 1er jour ou j'aurai mon chez moi (19ans pas le choix), d'éviter certaines personnes ou certain endroit comme les bars ou les restos. J'adore le gout de l'alcool et certain mélange mais la peur d'y sombrer m'impose un controle total sur moi-meme comme choisir mon partenaire de vie qui ne boit pas. Ca parait bete mais ça m'aide énormément aussi j'ai compris très vite la réaction corps, esprit sur mon comportement quand je consomme un peu d'alcool. Il réagit très vite après un verre puis un autre et selon le degrè d'alcool dc j'étais vite ivre avec très peu. Et j'en ai fais un avantage et une chance pour moi mais occasionnellement je me lache par besoin et plaisir du gout et pour dégager mes mot de tete et la tension que je ne gère plus du quotidient. J'ai maintenant 40 ans encore un longue vie, je ne suis pas alccolique mais je peux à tout moment le devenir.
LERICHE Le 03/09/2013 à 22:49 | #4
Bonjours,
Ancien éducateur spécialisé, J'ai 61 ans et je suis à la retraite. J'ai écrit un livre (250 pages), une autobiographie, où je raconte mon existence d'alcoolique, toute une vie de combats, plus ou moins imputable à une carence affective importante dans mon enfance.
Je souhaiterais que vous m'aidiez à faire connaitre et à diffuser mon ouvrage, intitulé "La vie n'est pas une partie de plaisir" paru sur le site : www.leseditionsdunet.com
Je peux éventuellement vous adresser un exemplaire si cela vous intéresse.
Meilleurs sentiments
maiwenn22 Le 09/07/2013 à 15:11 | #3
Je viens de voir le reportage sur l'alcoolisme des femmes qui font tout pour s'en sortir pour leurs enfants. Je suis moi-même ancienne alcoolique. L'alcoolisme est une maladie sournoise, qu'il est difficile de faire comprendre surtout lorsqu'on est en plus une femme, le regard des autres est différent d'un homme malade de l'alcoolisme qui est banalisée. J'ai été abstinente pendant un an après une cure et postcure qui ont durées 6 mois. Puis j'ai rechuté dernièrement, mais j'ai eu la chance de rencontrer des personnes du service d'addictologie du CHU de ma région, qui m'ont proposées des groupes de paroles au CHU. J'y participe et je me suis rendue compte que c'est ce qui m'a le plus manqué, malgré une tentative auprès d'une association d'anciens buveurs, mais je me suis vite rendue compte qu'il s'agissait plus de la pause café que d'un échange sur les difficultés que nous pouvions rencontrés au quotidien face à notre abstinence. Je voudrais dire à Aurélie qui était présente sur le plateau pour savoir comment s'en sortir, il faut tout d'abord une prise de conscience puis s'adresser à des personnes compétentes (addictologues, infirmières en addicto, psychologue).
Il faut y croire et effectivement, l'abstinence est pour moi une renaissance et mes enfants. Je viens de perdre ma maman et j'ai pu gérer ce moment difficile plus sereinement grâce à cette abstinence.
philippe Le 14/02/2013 à 14:47 | #2
votre vie est la copie conforme de la mienne ... j ai 55 ans !!!
Leloo Le 12/02/2013 à 10:54 | #1
C'est un combat quotidien contre l'alcool qui me rappelle un peu celui de la cigarette. Toutes ces addictions trouvent leur source dans des problèmes souvent personnels mais leur consommation devient dangereuse lorsqu'il s'agit de fuir ses problème à travers cette dernière. L'alcool, l'herbe et j'en passe sont "plaisirs" très dangereux qu'il faut bien savoir maîtriser pour pouvoir en profiter! Bravo à vous chère Yoland pour cette abstinence et la force de votre volonté!
X

Partagez ma Vérité sur :

Restez informé :