7Janvier Inscrit le 09/11/2012

Mon activité sur le site

A réagi sur la Vérité :

Mon combat contre l'alcoolisme... Levons enfin les tabous !Il y a 8 ans

1_ J'ai écris ci dessous que je ne viendrais plus sur ce site de contre vérités. Un message mail m'a indiqué qu'il y avait des réponses à mes propos. 2_ Constance et Guillaume prétendent que je serais un individu qui tenterait de masquer ses propos en écrivant sous aucun pseudo avec uniquement la mention (vériteur) ce que je ne suis pas et un logo féminin ce que je ne suis pas non plus. Je ne peux en aucun cas être tenu pour responsable de ce qui n'est pas de mon fait. Pour écrire, il faut être connecté avec son mail et son pseudo. Ce n'est qu'après envoi du texte qu'apparait cette anomalie dont la responsabilité est l'informatique de ce site. Vous insinuez à tort contre moi sur ce fait. 3_Que Madame Constance LARSEN ait écrit un roman sur l'alcoolisme mondain et qu'elle dise qu'elle y a inséré (c'est un roman) son propre vécu sur ce sujet, n'est pas du tout le fait de ma réaction. c'est son droit de le faire. 4_ Ma réaction porte sur l'invite. "L'alcool mondain... Il faut en perler" Bon déjà, c'est une contre vérité l'alcoolisme est une maladie qui touche toutes les catégories sociales. Pourquoi l'alcoolisme mondain serait à en parler plus qu'une autre catégorie sociale? C'est une forme soit de discrimination envers les autres classes sociales, soit de vouloir paraitre plus que d'autres. Ensuite, il est dit que c'est le fait d'une homosexualité mal acceptée qui serait à l'origine de l'alcoolisme. Que l'auteure du roman soit par malchance aussi touchée par l'homosexualité c'est dommage pour elle mais elle n'a pas droit à dire une contre vérité que ce serait la cause de l'alcoolisme qui est une maladie et en rien une tare quelconque. De même que l'homosexualité n'est en rien de la responsabilité des personnes qui génétiquement sont orientés à aimer les personnes du même sexe. Ce n'est même pas la faute des concepteurs qui n'ont aucune maitrise sur le déroulement de la conception. C'est ainsi et il est normal de respecter ces différences. Homosexualité et alcoolisme sont deux choses qui n'ont rien en commun. 5_Vos commentaires partisans restent des commentaires partisans. Pour autant, les contrevérités sont des contrevérités et vos éloges sur la personne dont vous avez peut être raison d'en faire. Moi, je ne la connais pas restent des éloges sur la personne. Ce qui ne vous donne pas droit à me critique en tant que personne. J'ai émis une critique envers l'auteure justifiée par sa réponse à un autre commentateur.

A réagi sur la Vérité :

Mon combat contre l'alcoolisme... Levons enfin les tabous !Il y a 8 ans

Le pédigrée d'abord, ce n'est pas par ce qu'on passe à une chaine télé qu'on est du meilleur cru. La preuve, hier j'ai vu un reportage sur la famille Merha. j'ose espérer que les familles des victimes n'ont pas vu ce reportage qui privilégie l'apologie du crime au détriment des familles des victimes.

A réagi sur la Vérité :

Mon combat contre l'alcoolisme... Levons enfin les tabous !Il y a 8 ans

Bonjour carloti, elle en a mis du temps à sortir du placard la réaction à mes propos. Vous me rappelez la bonne sœur qui avait "ses" pauvres et qui radotait: Pourtant, on lui a dit mille fois "Arrête de boire" Si vous aviez vraiment la recette miracle, ça se saurait. Chez les mondains on pense plus à la parade qu'aux vérités. Les Alcooliques anonymes que je respecte énormément ne sont pas à confondre avec les bouquinistes. Sur ce, je quitte ce site qui n'est braiment pas dans la vérité.

A réagi sur la Vérité :

Mon combat contre l'alcoolisme... Levons enfin les tabous !Il y a 8 ans

Il n'existe pas d'alcoolisme mondain. Une personne est malade de l'alcool ou ne l'est pas. Il faut savoir que toutes les raisons possibles et imaginables seront invoquées par un malade de l'alcool et surtout savoir que le malade est par nécessité de ne pas être en manque d'être menteur et affabulateur. Interdire de boire à une personne en manque est une action stupide et grave puisque l'état de la personne en manque devient pire que le mal causé par l'alcool. La personne en manque devient dangereuse pour elle et pour les autres. Il n'y a pas d'exception mondaine. L’alcoolisme touche toutes les couches sociales à égalité d'environ 10% de la population. Il est vrai que chez les plus pauvres, le destin de la famille est plus gravement touché par faute de moyens. Dire je préfère boire de la bière plutôt qu'un alcool fort est une erreur. Tous les verres sont conçus pour contenir 10 grammes d'alcool pur. Le verre à bière contient 10 g et le verre à liqueur contient 10 g. On ne devient pas alcoolique en buvant régulièrement de l'alcool tous les jours. C'est l'état de votre foie à transformer l'alcool en eau qui fait que si vous dépassez ses capacités de travail, l'alcool non traité fera des ravages et fera de vous une personne dépendante. Au début, une personne boit pour atteindre un niveau euphorique acceptable. l'excès vous rend toujours plus dépendant et ce n'est que quand vous ne serez plus euphoriques mais vraiment malade que vous penserez à vous soigner mais pas pour dire non à l'alcool. Vous tenterez de revenir à la période euphorique ce qui est impossible. Alors c'est seulement après plusieurs tentatives que vous conviendrez que vous n'avez plus la capacité d'absorber la moindre goute d'alcool. Vous ne pouvez pas vous arrêter seul. "Arrête de boire est une absurdité" Si vous le faites, vous risquez la mort par déshydratation. Seul votre volonté avec un appui médical peut vous sortir de ce fléau qui est bien une maladie et pas une tare.

Page 1 sur 3 <123»

Restez informé !

Recevez quotidiennement
les nouvelles actualités
par e-mail.

0 abonnés  |  0 abonnements

Ils révèlent leurs Vérités